GITEGA, 21 déc (ABP) – Le chef de l’Etat burundais, M. Pierre Nkurunziza (photo), a présidé, ce 21 décembre 2018, un Conseil des ministres au palais présidentiel de Gitega (centre du pays), a-t-on constaté sur place. Sept points sont inscrits à l’ordre du jour, à savoir deux premiers points présentés par le ministre de l’Intérieur, de la Formation patriotique et du Développement local concernant respectivement le projet de loi portant révision de la loi N°1/02 du 3 mars 2016 portant réforme de la fiscalité communale au Burundi et le projet de loi portant fixation de la capitale politique du Burundi. Le troisième point présenté par le ministre des Finances, du Budget et de la Coopération au développement concerne le projet de loi portant révision de la loi N°1/24 du 10 septembre 2008 portant code des investissements au Burundi.

Le Président de la République entrain de saluer les membres du gouvernement

S’agissant  du quatrième et cinquième points présentés le ministre de la Santé publique et de la Lutte contre le sida, ils portaient respectivement sur le projet de loi portant création de l’ordre national des technologies bio médicales du Burundi (ONATEBU) et le projet de décret portant création, organisation et fonctionnement de l’ordre des infirmiers (ères) et sages-femmes du Burundi (ONISAF). Quant au sixième point présenté par le ministre des Transports, des Travaux publics, de l’Equipement et de l’Aménagement du territoire, il se rapporte à la note relative à la problématique de l’entretien routier. Quant au dernier point en rapport avec le projet de l’ordonnance portant interdiction de la plantation des eucalyptus et d’autres essences consommant beaucoup d’eau dans les périmètres des sources d’eaux, les bas-fonds et les marais, il a été présenté par le ministre de l’Environnent, de l’Agriculture et de l’Elevage.

Similar Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *