BUJUMBURA, 6 juil (ABP) – Le ministre de la Jeunesse, des Postes et des Technologies de l’information, Mme Evelyne Butoyi (photo), a rehaussé, vendredi, de sa présence, les cérémonies de remise officielle, des outils du Programme National de Volontariat des Jeunes (PNVJ) à la partie burundaise.

Le PNVJ est un programme pilote qui a duré quatre ans (depuis 2014) et qui a été appuyé techniquement et financièrement par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et par le Programme de volontariat des Nations Unies.

Selon la directrice du PNVJ, Mme Alice Nduwimana, ce programme est un outil d’amélioration de la participation de la jeunesse aux activités de développement. Durant cette période, les jeunes ont acquis des expériences et compétences qui leur permettront d’accéder à l’emploi. La vision du PNUD étant d’accroître le taux d’employabilité de la jeunesse. La mobilisation a eu comme résultats, la création de 160 emplois par les jeunes car, 11 organisations des jeunes ont mis en œuvre des initiatives génératrices de revenus. Le projet pilote a mobilisé 504 jeunes volontaires dont plus de 150 ont obtenu de l’emploi.

Comme perspective d’avenir, le ministère concerné envisage mettre en place un centre national de volontariat. Le projet de loi y relatif a été adopté par les deux chambres du parlement et on attend la promulgation de la loi en la matière, a indiqué Mme Butoyi. Les outils remis sont notamment le matériel roulant, le matériel informatique et autres.

Le directeur pays du PNUD, M. Alfredo Teixeira a en outre remis des documents qui vont servir de guide dans la mise en place du centre national de volontariat au Burundi.

Selon la directrice du PNVJ, le but ultime de ce programme est de mobiliser un bon nombre de jeunes et les inciter à faire de même dans la communauté où ils vivent pour pouvoir relever le niveau de vie de la population. Parlant des défis, elle a souligné que la demande a été très supérieure à l’offre. En effet, sur 15.000 dossiers de demande de participation à ce programme on a pu seulement mobiliser 504 jeunes.

Le directeur pays du PNUD a quant à lui fait remarquer qu’il se réjouissait des résultats atteints en soulignant que le volontariat des jeunes est devenu une réalité au Burundi.  Le programme a visé quelques provinces pilotes.

Similar Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *