BUJUMBURA, 2 juil (ABP) – Le président de la République du Burundi, M. Pierre Nkurunziza (photo : à droite), a successivement reçu en audience ce mardi 2 juillet 2019 trois nouveaux ambassadeurs venus lui présenter leurs lettres de créance.

Il s’agit de l’ambassadeur du Royaume du Maroc, El Mokthar Ghambou (photo : à gauche) avec résidence à Nairobi au Kenya, de celle du Canada avec résidence à Nairobi, Mme Lisa Stadelbauer et celle du Royaume d’Espagne, Mme Francisca Pedros Carretero dont la résidence est basée à Dar-Es-Salam en Tanzanie.

A la sortie de l’audience,  El Mokhtar Ghambou du Maroc a indiqué qu’il y a des relations exceptionnelles entre le Maroc et le Burundi. « Le Maroc défend toujours la souveraineté du  Burundi et le Burundi soutient toujours l’intégralité territoriale du Maroc surtout concernant la question du Sahara marocain », a-t-il dit, ajoutant que les deux pays ont des relations dans le domaine économique, sportif, militaire. Il espère que sa présence au Burundi permettra d’accélérer les relations  dans le domaine du tourisme et d’autres notamment en ce qui concerne la jeunesse car, a-t-il souligné, le Burundi est un pays jeune et la jeunesse est un élément prometteur du progrès et du développement.

Pierre Nkurunziza (à droite) et Francisca Pedro Carretero (à gauche)

D’après le porte-parole adjoint du président burundais, M. Diomède Nzeyimana, le président burundais a demandé que le Maroc installe son ambassade au Burundi pour faciliter la tâche aux investisseurs marocains.

A son tour, Mme Lisa Stadelbauer du Canada a dit que son pays souhaite maintenir les relations durable entre les deux pays et compte appuyer le Burundi dans le domaine de

la santé, surtout la santé des mères et des enfants, mais aussi dans l’éducation et l’agriculture. Selon  M. Nzeyimana, le président Nkurunziza a indiqué qu’il reçoit des témoignages, surtout auprès des étudiants burundais au Canada, que ce dernier entretient de bonnes relations avec les Burundais.

Pierre Nkurunziza (à droite) et Lisa Stadelbauer (à gauche)

Quant à celle de l’Espagne, Mme  Francisca Pedros Carretero, elle a remercié les autorités burundaises en général et le  président burundais en particulier pour le bon accueil. Elle a déclaré que son pays compte améliorer les relations qui sont déjà bonnes. L’Espagne étant un pays donateur auprès des institutions internationales, Mme Carretero a signalé que son pays voudrait être plus présent au Burundi.  Elle a mentionné que la Croix-Rouge espagnole, qui travaille avec la Croix-Rouge burundaise dans différents domaines, compte améliorer cette collaboration. Le président burundais a souhaité que les relations soient encore fortes surtout dans le domaine sportif.

M. Nzeyimana a ajouté que le président Nkurunziza a demandé à ces ambassadeurs de venir souvent au Burundi pour se rendre compte eux-mêmes de la situation au lieu d’écouter des rapports qui, souvent, ne concordent pas avec la réalité. Il est à signaler que ces trois ambassadeurs viennent remplacer ceux dont leurs mandants ont expiré.

Similar Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *