RUYIGI, 27 nov (ABP)La province de Ruyigi a été prise comme pilote dans la mise en exécution  du  projet des filets sociaux  « Merankabandi » au Burundi. Au moment où ce projet passe en sa deuxième phase,  M. Eric Zapatero (photo),  le chef de ce projet au sein de la Banque mondiale se dit satisfait des réalisations à mi-parcours et rassure que la Banque mondiale va continuer à appuyer le Burundi à travers ce projet, a-t-il indiqué la semaine dernière à l’ABP, à l’issue d’une descente sur terrain d’une équipe du projet en commune Butaganzwa pour s’enquérir des résultats atteints par ce projet.

Il a fait savoir que le Burundi arrive à une étape très avancée de réalisation dudit projet. Selon lui d’autres pays mettent beaucoup plus de temps à enregistrer des résultats comme ceux du Burundi. Il souligné qu’ils ont mené un entretien avec la population locale qui a témoigné que certains d’entre-eux ont pu construire des maisons en brique avec des toits en tôles grâce au transfert d’argent qui leur est octroyé dans le cadre de ce projet. Certains autres ont également mis sur pied de petits commerces qui leur procurent des revenus supplémentaires, et d’autres encore qui ont initié  des associations et coopératives pour faire des projets d’agro-élevage.

Il a fait une appréciation très positive et selon ses propres propos, « le projet est en train de faire un excellent travail et le Burundi a pu mettre en œuvre, dans un délai très court, des activités complexes que d’autres pays mettent beaucoup  plus de temps à réaliser. »

A cet effet, ce chef de projet au sein de la Banque mondiale a adressé ses félicitations à l’équipe pays et se dit fier d’eux. Il a également félicité la population qui a su mettre en pratique les conseils prodigués par les partenaires et a rassuré que la Banque mondiale va continuer à assister le Burundi à travers ce projet parce qu’il avance très bien.

L’administration en province de Ruyigi se dit également satisfaite des réalisations du projet. Selon M. Valery Nkunzimana, conseiller principal du gouverneur de Ruyigi, la population bénéficiaire connaît actuellement une avancée très  significative et visible dans le développement et dans leur vécu quotidien. Il a félicité la population bénéficiaire qui a pris conscience de leur propre rôle dans leur développement grâce aux microprojets initiés. Pour les communes qui n’ont pas bénéficié de cette assistance, il a tranquillisé et fait savoir que l’Etat burundais ne les abandonne jamais et que leur tour viendra grâce à ce même projet ou d’autres projets similaires.

Cette descente en province de Ruyigi constituait le début d’une évaluation à mi-parcours pour les provinces et communes qui ont des bénéficiaires du projet des filets sociaux. Cette évaluation va s’étendre sur toutes les provinces bénéficiaires.

Similar Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *