Mise en place d’un numéro vert dans le cadre de dénonciation des cas de malversations en cette période pré-électorale et électorale

BUJUMBURA, 26 mars (ABP) – La Commission  chargée du suivi des dossiers clés et sensibles pendant la période pré-électorale et électorale a organisé une conférence de presse jeudi le 26 mars 2020 dans la salle des réunions du Palais  Ntare Rushatsi au cours de laquelle elle a annoncé au public la mise en place d’un numéro vert pour aider la population à assister  cette commission dans son travail.

Au cours de cette conférence de presse, le président de cette commission Elysée Ndaye (photo : au milieu), a d’abord informé que cette commission a été mise en place le 26 décembre 2019 par le président de la République dans le cadre  de la  mise en pratique de la bonne gouvernance et de la lutte contre la gabegie financière en cette période. En effet, selon Elysée Ndaye, au Burundi, il a été constaté que pendant la période pré-électorale et la période électorale, certains responsables affichent un comportement anormal de nature à ternir l’image de l’administration publique en violation de la loi, ou se livrent à des actes de malversations « kwitekerera » en Kirundi. Ce phénomène s’observe dans plusieurs domaines comme l’administration, le domaine foncier, les finances publiques, les marchés publics, la justice, les impôts et taxes, l’environnement, les minerais  et d’autres.

La commission composée de 11 membres est chargée de recueillir toutes les informations sur les cas de malversations ou d’abus et donner rapport au cabinet du président de la République, de collecter, recouper et transmettre les cas de dénonciations reçus via le numéro vert ou par d’autres moyens et de veiller à la permanence du bon fonctionnement de l’administration.

M. Ndaye a signalé que cette commission spéciale ad hoc va exercer son mandat jusqu’à l’investiture du nouveau président de la République élu et qu’elle a déjà mené des investigations dans certains secteurs. Elle a ajouté que la commission a déjà donné le rapport de trois cas de malversations et que d’autres sont en cours d’investigations. Les dénonciateurs peuvent contacter les membres de la commission sur le numéro vert, 300, le numéro whatsapp, +257 68 29 56 25 ou envoyer un message sur l’adresse e-mail,adhoc.commission2020@gmail.com La commission  demande toutefois aux  dénonciateurs de ne donner que des informations fiables et non des rumeurs car la commission va faire ses propres vérifications. Un dénonciateur qui fournira une information permettant de protéger les biens de l’Etat pourra percevoir un intéressement tandis que le propagateur de rumeurs sera traduit en justice.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *