Le président du Sénat appelle la population à changer de mentalité

MUYINGA,  9 avr (ABP) – Le président du Sénat burundais, M. Révérien Ndikuriyo (photo : au milieu), a exhorté mercredi les représentants de la population dans tous les secteurs de la vie socioprofessionnelle de la province  Muyinga (nord-est du Burundi) à changer de mentalité en vue de développer le pays.

“Vous devez avoir une vision à long terme  pour  votre vie et celle de votre progéniture “, a-t-il conseillé. 

M. Ndikuriyo a sensibilisé les couples) à contrôler les naissances et lutter contre les grossesses non désirées en milieu scolaire. Il a déploré le cas des enseignants qui engrossent leurs élèves, où dans certaines situations, un éducateur peut, à lui seul, être auteur de plus d’une dizaine de grossesses dans un seul établissement. 

Les participants à la réunion

Parlant du développement, il a appelé la population à combiner les efforts en vue de travailler en synergie pour avoir des résultats palpables. Pour y arriver, a-t-il suggéré, les Burundais doivent œuvrer pour la concorde nationale et s’occuper des vraies préoccupations du moment.

Il a recommandé la population de lutter contre le COVID-19  en observant rigoureusement les mesures d’hygiène édictées par le ministère de la Santé publique et de la Lutte contre Sida.

Dans leurs interventions, les participants se sont  dits satisfaits des enseignements donnés par le président du Sénat. Un officier de la Force de défense nationale du Burundi (FDNB) a voulu savoir pourquoi le prix du carburant à la pompe ne diminue pas alors que sur le marché international, le prix du baril aurait chuté de 50%.

A cette intervention, le président du Sénat a reconnu que le prix du baril a chuté mais, a-t-il dit,  là où les pétroliers burundais s’approvisionnent, les prix sont restés les mêmes”.   

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *