Le porte-parole du président appelle les Burundais à garder confiance en Dieu face à la pandémie du Corona virus

CIBITOKE, 20 mars (ABP) – Le porte-parole du président de la République, M. Jean Claude Karegwa, appelle les Burundais à ne pas désespérer mais plutôt à garder confiance en Dieu qui a toujours protégé les Burundais et qui a une place dans la constitution.

Il a lancé cet appel dans son introduction à l’émission publique des porte-paroles des institutions étatiques (photo : vue partielle des porte-paroles) tenue vendredi le 20 mars 2020 au chef-lieu de la commune Rugombo en province Cibitoke (nord-ouest du Burundi).  

Il a  également interpellé la jeunesse à couper court avec les stupéfiants, et à ne pas se laisser embarquer par des idées politiciennes.

En cette période menant vers les prochaines élections, la population doit rester vigilante et ne pas aider l’ennemi du pays à perturber la sécurité, selon M. Karewa qui rappelle que tout politicien doit privilégier plutôt l’intérêt public et non  les intérêts sectaires ou individuels.

La première question posée par les journalistes concernait l’équilibre ethnique en matière d’emploi, qui doit être établi selon les accords d’Arusha, aussi bien dans les services étatiques ou dans les ONGs. Le porte-parole du président de la République a rétorqué qu’un pas est déjà fait et que même ceux qui hésitent doivent obtempérer.

L’inquiétude que le guide suprême du patriotisme aura des pouvoirs supérieurs aux pouvoirs du président qui sera élu le 20 mai 2020 a été levée, du fait que cela ne figure nulle part dans la constitution.

A la question de savoir pourquoi la Commission Vérité et Réconciliation (CVR)  s’active à ouvrir les fosses communes à la veille des élections, la porte-parole de cette institution Mme Pascasie Nzigamasabo a précisé que les activités générales et quotidiennes des services étatiques et autres ne doivent pas être interrompues par l’organisation des élections,  la CVR doit respecter son calendrier d’activités, son plan stratégique.

Au sujet du candidat de la coalition Kira-Burundi qui a eu gain de cause à la suite de son recours à  la Cour constitutionnelle, le porte-parole de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), M. Philippe Nzobonariba a fourni les explications au public.

La question de la gestion des dix millions de francs Bu de crédit octroyés aux coopératives Sangwe, il a été précisé que l’administration doit veiller à ce que les coopératives utilisent ces moyens pour le projet présenté.

Au sujet de la route Nationale no 5 tronçon Nyamitanga-Rugombo qui commence à se détériorer alors qu’elle a été construite il y a moins de dix ans, le porte-parole du ministère en charge des routes a promis que des solutions sont envisagées.

Le porte-parole de la Cour suprême s’est exprimé sur la grâce présidentielle accordée aux prisonniers et sur le dossier de l’assassinat du président Melchior Ndadaye. Il a indiqué que les bénéficiaires de la grâce présidentielle n’ont pas à être inquiétés car dans peu de jours ils seront tous libres, tandis que le dossier de l’assassinat du président Ndadaye est en cours de traitement. La prochaine émission des porte-paroles est prévue en juillet prochain, selon le porte-parole du gouvernement burundais.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *