Le parti Sahwanya Frodebu Iragi rya Ndadaye décide de sursoir à la présentation de la candidature aux élections présidentielles de 2020

BUJUMBURA,  5 mars (ABP) – Le parti Sahwanya Frodebu Iragi rya Ndadaye a animé jeudi le 5 mars 2020 au Forum des partis politiques, une conférence pour sortir une déclaration relative à la stratégie  électorale pour les élections de 2020.

Le président de ce parti, M. Kefa Nibizi (photo : au milieu), qui a lu cette déclaration a fait savoir que son parti voudrait porter à la connaissance de l’opinion tant nationale qu’internationale que Sahwanya Frodebu Iragi rya Ndadaye est convaincu que les élections de 2020 constituent une opportunité pour faire un pas de plus dans la révolution profonde de la vie sociopolitique du Burundi.

Selon M. Nibizi, son parti considère l’instauration du poste du premier ministre et chef du gouvernement ; mise en place après l’approbation préalable du parlement, comme une occasion de renforcer la bonne gouvernance basée sur la gestion transparente de la chose publique et l’efficacité de l’action gouvernementale. Il ajoute que ce dernier est facilement contrôlé par les représentants du peuple et que Sahwanya Frodebu Nyakuri s’engage dans la promotion du régime politique parlementaire.

Le président du parti Sahwanya Frodebu Nyakuri  Iragi rya Ndadaye a par après indiqué que son parti décide de sursoir à la présentation de la candidature aux élections présidentielles de 2020 mais va  s’atteler davantage aux élections communales et législatives et il a profité de cette occasion pour inviter ses militants à s’y préparer.

Quant aux élections présidentielles, il informe ses militants que les organes du parti vont s’y pencher et communiqueront le comportement à adopter au moment opportun.

Concernant les inquiétudes des journalistes que cette décision va perturber les militants de ce parti, M. Nibizi a répondu qu’on a d’abord recueilli les idées de ses militants qui se trouvent dans tout le pays et qu’on a fait le consensus. A la question de savoir si le parti a manqué la caution de 30 millions exigée pour la candidature présidentielle, M. Nibizi a répondu que le budget dont dispose son parti pour préparer les élections communales et législatives est beaucoup supérieure à la caution exigée pour la candidature présidentielle.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *