BUJUMBURA, 19 sept (ABP) – Le nouveau président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Dr Pierre Claver Kazihise (photo : à droite), a promis de travailler dans la transparence et l’impartialité et de collaborer avec tous les concernés pour réduire les critiques négatives souvent faites par les gens de l’opposition.

Dr Kazihise, qui s’exprimait mardi au cours d’une séance de remise et reprise avec son prédécesseur, M. Pierre Claver Ndayicariye (photo : à gauche), a déclaré qu’ils vont cheminer ensemble avec tous, les informer pour qu’ils ne fassent pas de critiques alors qu’ils ne sont pas informés.

Il a déploré le fait qu’il y a des gens qui commencent à contester la commission alors qu’elle n’a pas encore posé un seul acte. Il a invité les partenaires de l’opposition à se  joindre à la nouvelle équipe de la CENI dans les différentes réunions pour que le processus qui va être mis en place puisse être le plus transparent possible.

Les deux principaux documents importants que l’équipe sortante de la CENI a remis à la nouvelle équipe sont constitués d’un flash disque, d’une base de données qui contient le fichier électoral 2018-2020, autrement dit les données électorales utilisées en 2018 pendant le référendum constitutionnel et qui va servir pour les élections de 2020, ainsi que le support électronique ou le logiciel de gestion des électeurs utilisé en 2018, a précisé M. Ndayicariye. Il a été également remis à la nouvelle équipe de la CENI une note de réflexion pour l’amélioration des processus électoraux futurs, un commentaire sur les ressources humaines disponibles aujourd’hui au siège de la CENI et dans les CEPI (Commissions électorales provinciales indépendantes), ainsi qu’un commentaire sur la logistique électorale, les équipements, les immeubles et les fournitures de bureaux et le parc informatique (véhicules et motos). Figure également dans ce grand dossier de remise et reprise le matériel électoral lourd et léger, le matériel encore disponible ayant servi ou pas encore servi stocké dans les entrepôts de la CENI, ainsi que l’inventaire du matériel électoral à détruire comme l’encre indélébile, étant donné qu’il ne peut plus servir. Il existe aussi des dossiers à suivre, notamment le dossier de mise en application de l’ordonnance ministérielle en rapport avec l’éclatement des salaires du personnel, le dossier de règlement du personnel, le dossier du règlement d’ordre intérieur à rédiger, un nouvel organigramme de la CENI à rédiger, un manuel des procédures administratives et comptables à rédiger et des dossiers litigieux. La remise et reprise comprend aussi l’exécution du budget de fonctionnement de la CENI pour la période 2018-2019 sorti après la promulgation de la nouvelle Constitution arrêté à 1,6 milliard de FBu. La provision des élections de 2020 de 33 milliards de FBu, les factures en attente de paiement des élections de 2018, ainsi que les textes normatifs comme la Constitution, le code électoral, la loi sur les partis politiques et les manifestations publiques, les ordonnances, les arrêtés de la CENI et quelques rapports de gestion pour les exercices antérieurs ont également fait l’objet de la remise et reprise.

Similar Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *