Le ministère en charge du commerce veille au respect des prix du sucre SOSUMO, du ciment BUCECO et des produits BRARUDI

BUJUMBURA, 20 mars (ABP) – Le directeur général du Commerce au ministère du Commerce, de l’Industrie et du Tourisme, M. Chrysologue Mutwa (photo), a animé jeudi le 19 mars 2020, en compagnie du directeur du Département du commerce intérieur, M. Patrick Nkurunziza, une conférence de presse dans le but d’informer le public de l’état des lieux sur les prix du sucre de la Société sucrière du Moso (SOSUMO), du ciment produit par l’entreprise Burundi cement company (BUCECO) et des produits  de la BRARUDI (Brasseries et limonaderies du Burundi), a constaté l’ABP sur place.

            Il a fait remarquer que ces derniers temps, il y a eu une spéculation sur le prix du ciment BUCECO, passant de 24.500 FBu à 30.000 FBu sur un sac de 50 kg du ciment, alors que la BUCECO n’a jamais haussé le prix de son ciment chez les grossistes.

            Pour faire face à ce phénomène de spéculation, la direction générale du commerce  a commencé par faire des descentes qui ont abouti à l’infliction des amendes aux grossistes du ciment qui ont été attrapés en train de spéculer, a ajouté M. Chrysologue Mutwa, signalant qu’après avoir constaté que le ministère est à l’œuvre pour juguler ce phénomène, le prix du ciment est retourné à la normale .

            Le ministère a continué son travail en suivant de près les grossistes et les détaillants du sucre, pour voir s’ils travaillent en se conformant aux prix reconnus par la SOSUMO.

            Dans cette optique, « le ministère a commencé à identifier les grossistes qui s’approvisionnent à la SOSUMO, ainsi que les détaillants qui travaillent en Mairie de Bujumbura », après quoi il a infligé des amendes aux grossistes et détaillants spéculateurs, a précisé le directeur général du commerce.

            « En moins de deux semaines, on a déjà infligé des amendes qui équivalent à plus de 10 millions et qui vont rentrer dans les caisses du trésor publique », a ajouté M. Chrysologue Mutwa, signalant que les grossistes spéculateurs seront rayés de la liste des clients de la SOSUMO.

            Le directeur général du Commerce a rappelé que la SOSUMO distribue du sucre en quantité suffisante chaque mois. Il a ajouté qu’après l’analyse des données statistiques à leur disposition, on a constaté que depuis le mois de janvier de l’année dernière, la SOSUMO n’a jamais distribué moins de 2500 à 2700 tonnes du sucre par mois, pour satisfaire aux consommateurs de cette denrée.
     M. Chrysologue Mutwa a aussi adressé une mise en garde aux commerçants spéculateurs des produits BRARUDI, particulièrement ceux qui spéculent sur le prix de vente d’une bouteille de limonades, qui varie actuellement entre 800 et 1.000 FBu, alors que la BBRARUDI n’a pas haussé le prix d’achat.

Le directeur général du Commerce a saisi cette occasion pour informer le public que le prix officiel du sucre est de 2400 FBu le kilo, le prix des limonades est de 700 FBu la bouteille, tandis que le prix officiel du ciment BUCECO est de 24500 FBu pour un sac de 50 kg.

 Il s’est réjoui de l’étape franchie par son ministère dans sa mission de protéger les consommateurs en faisant un suivi rigoureux et régulier des prix de certains produits stratégiques, tout en assurant la disponibilité de ces derniers sur le marché. M. Chrysologue Mutwa a remercié le personnel du ministère en charge du commerce, qui travaille d’arrache-pied de lundi à samedi pour traquer ces commerçants spéculateurs. Il a également remercié la SOSUMO pour sa franche collaboration avec son ministère, ainsi que les forces de l’ordre qui accompagnent le personnel de ce ministère dans ce travail.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *