Le maire de la ville de Bujumbura invite les journalistes et les artistes à mobiliser la communauté à se prévenir contre le COVID-19

BUJUMBURA, 25 mars (ABP) – Le maire de la ville de Bujumbura, M. Feddy Mbonimpa (photo), a tenu   mardi le 24 mars 2020 une réunion avec les journalistes, les artistes et les jeunes entrepreneurs de la mairie de Bujumbura pour arrêter ensemble une stratégie de communication efficace en cette période de pandémie du coronavirus (COVID-19).

Selon M. Mbonimpa, la population de la mairie de Bujumbura ne semble pas bien fixée sur le comportement à adopter en vue de se protéger contre cette pandémie. Les gens continuent à se serrer les mains et à se donner des accolades alors que ces gestes favorisent la contamination par le COVID-19. C’est pour cela qu’ils ont besoin d’une certaine éducation en vue d’un changement de comportement, d’où  la contribution des catégories de personnes ciblées par cette réunion est nécessaire en raison de leur expertise en matière de communication.

 Il les a invités à diffuser des messages d’éducation de la population visant le lavage systématique et répété des mains, les salutations sans toucher les gens avec les mains et sans se rapprocher des gens à moins d’un mètre, et bien d’autres comportements à adopter en vue de se prévenir contre la pandémie.

Dr Benjamin Ndagijimana (à droite)

Les participants à la réunion ont promis de contribuer, chacun en ce qui le concerne, à sensibiliser la population de la mairie de Bujumbura à adopter des comportements sains et prévenant la pandémie du coronavirus.

Selon Dr Thierry Ntunzwenimana, délégué du médecin provincial de la mairie de Bujumbura qui avait accompagné le maire dans cette réunion, il est vrai que la pandémie du coronavirus fait peur, mais il ne faut pas paniquer car les mesures barrières essentielles pour la maladie sont possibles pour tout Burundais. Il donne l’exemple du lavage des mains au savon, qui est une mesure simple mais essentielle pour arrêter la propagation de ce virus.

D’après Dr Benjamin Ndagijimana, médecin membre de la cellule de veille sur la pandémie du coronavirus, le virus passe par les gouttelettes de salive lorsque la personne infectée tousse, baille ou éternue. A partir des mains, il se dépose sur les surfaces et les objets que l’individu infecté touche. Sa porte d’entrée est la bouche. Les symptômes de la pandémie du coronavirus sont la toux, une fièvre (38 à 39°C) et des difficultés de respiration.

Pour se prévenir contre cette pandémie, rappelle Dr Ndagijimana, en plus du lavage des mains, il faut tester toute personne en provenance de l’étranger pour voir si elle n’a aucun symptôme, et la mettre en quarantaine pendant 14 jours en cas de suspicion, éviter le contact interhumain, pencher sa tête dans son coude lorsqu’on tousse ou éternue, se protéger du contact avec les objets et surfaces qui peuvent être contaminés comme les poignets des portes, les tables, etc., garder une distance d’au moins un mètre entre une personne et une autre.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *