Le chef de l’Etat a livré un message de réconfort à la paroisse Saint-François d’Assise de Magarama, à la suite du décès du président Pierre Nkurunziza

GITEGA, 22 juin (ABP) – Le président de la République du Burundi, M. Evariste Ndayishimiye, en compagnie de son épouse (photo : 1er plan), s’est joint dimanche le 21 juin aux chrétiens de la paroisse catholique Saint François d’Assise de Magarama, au centre urbain de Gitega (centre du Burundi), dans  la messe dominicale dédiée au Sacré Cœur de Jésus-Christ.

Avant que la messe ne clôture, M. Ndayishimiye a pris la parole pour s’adresser à l’assistance. Il a exprimé ses vifs remerciements au curé de la paroisse pour l’accueil chaleureux lui réservé avec sa suite. Il a fait savoir que cette messe était la première à laquelle il assistait en tant que chef de l’Etat.

Il a, par ailleurs, indiqué à l’assistance qu’il lui apportait un message de réconfort et de consolation en ce moment de deuil national à la suite du décès de son prédécesseur, feu président Pierre Nkurunziza.

Le couple présidentiel à la messe célébrée à la paroisse Saint François d’Assise de Magarama

« C’est très triste d’avoir perdu notre président, mais il n’est pas bon de l’accompagner par des pleurs quand on sait qu’il est décédé après avoir énormément travaillé pour le pays ». Il a conduit les élections qui ont débouché sur l’installation d’une nouvelle classe dirigeante pour lui succéder, a-t-il souligné.

M. Ndayishimiye a précisé que le Burundi aurait sombré dans le chaos si ce décès était survenu avant la tenue desdites élections. « Feu président Nkurunziza mérite aussi des égards à plus d’un titre », a-t-il déclaré, expliquant qu’il a été un artisan du culte du nationalisme, à travers la solidarité nationale observée pendant les moments douloureux de certaines populations et du culte de l’amour du prochain, à travers des œuvres caritatives à l’intention des personnes démunies, tels que les familles pauvres, les veufs, les orphelins et groupes marginalisés jadis réservées aux confessions religieuses.

« Feu président Nkurunziza a appris au peuple burundais à prier et accorder la place de choix au Créateur », a signalé le président Ndayishimiye, qui a laissé entendre à son auditoire que l’illustre disparu repose dans le royaume des cieux.

Le président Ndayishimiye a, en outre, sensibilisé la population sur la prévention du Covid-19. Il a remercié le Tout Puissant pour avoir protégé les Burundais contre ce fléau, tout en précisant que l’on déplore jusqu’ici une victime et que les cas testés positifs sont tous guéris.

Le président de la République du Burundi a invité tout un chacun de suivre les gestes barrières préconisés par le ministère en charge de la Santé publique pour se protéger et protéger son prochain car, a-t-il conseillé, le jargon “aide-toi et le ciel t’aidera” doit être notre guide. En cas de symptômes de cette maladie, il a recommandé de se rendre immédiatement dans des structures de soins et couper court avec les propos des charlatans.

Auparavant, le curé de la paroisse, qui a présidé la messe, avait exprimé, dans son mot d’accueil, ses sincères félicitations au président Evariste Ndayishimiye pour son ascension à la conduite des destinées du pays. Il lui a souhaité une bonne santé pour pouvoir cheminer le Burundi sur la voie du développement durable. Le président Ndayishimiye était en compagnie du président et de la première vice-présidente du Sénat burundais, respectivement M. Réverien Ndikuriyo et Mme Spès-Caritas Njebarikanuye, du député élu dans la circonscription de Gitega, M. Georges Nshimirimana, du gouverneur de province et de l’administrateur de la commune Gitega.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *