Le chef de l’Etat a animé une séance de moralisation à l’endroit des étudiants de l’ISCAM

BUJUMBURA, 24 mars (ABP) – Le chef de l’Etat burundais, M. Pierre Nkurunziza (photo), a animé mardi le 24 mars 2020, à l’Institut supérieur des cadres militaires (ISCAM), une séance de moralisation à l’endroit des étudiants et cadres de cette institution, a-t-on constaté sur place.

A la fin de cette séance qui s’est déroulée à huis clos, le porte-parole de la Force nationale de défense du Burundi (FDNB), le colonel Floribert Biyireke, a indiqué à la presse que cette séance de moralisation, la 4ème du genre à être animée à l’ISCAM par le président Nkurunziza, était articulée sur trois questions : Où nous venons ? Où sommes-nous et où allons-nous ?

Se basant sur ce questionnement, le président de la République a reconnu que quand on ne connait d’où l’on vient, on ne peut en aucune manière savoir où on est et où on va, a précisé le colonel Biyereke, ajoutant que le chef de l’Etat a beaucoup insisté sur l’amour de la patrie.

Vue partielle des participants

Selon toujours le porte-parole de la FDNB, le président de la République a procédé par la méthode socio-historique, soulignant qu’il faut saisir le présent à la lumière du passé, où les faits sociaux existant pourraient être expliqués par le passé. Le chef de l’Etat a fait savoir que les Burundais sont les enfants de Dieu mais qui descendent des ancêtres, les enfants de la patrie et de leurs parents, d’où l’amour de la patrie. L’obéissance des parents et de Dieu est une condition sine-quanone pour un Burundi digne de son nom, a déclaré le chef de l’Etat, qui a également souligné que la patrie doit être protégée et sauvegardée. « Protéger la patrie signifie défendre tous ses intérêts, y compris son sous-sol », a-t-il estimé, signalant que le sol burundais est riche en minerais, d’où il faut le préserver contre les détracteurs.

Selon toujours le porte-parole de la FDNB, le président de la République a insisté sur le rôle important des militaires, non seulement dans la défense du territoire, mais aussi dans la défense du sous-sol et de tous les intérêts de la nation, sans exception aucune.

Signalons que cette séance de moralisation coïncide avec la semaine de l’ISCAM. 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *