Lancement des activités d’exhumation des ossements humains des fosses communes des victimes des tueries de 1972 sur la colline Mashitsi et les collines environnantes

GITEGA, 6 mars (ABP) – Le président de la Commission Vérité et Réconciliation (CVR), M. Pierre Claver Ndayicariye (photo : avec casquette blanche), a lancé jeudi le 5 mars 2020, les activités d’exhumation des ossements des restes humains de quatre fosses communes des victimes des tueries de 1972 sur la colline de Mashitsi en commune  Giheta de la province  Gitega.

Il a aussi indiqué que la CVR a également identifié quatre autres fosses communes sur les collines de Mutobo et Muremera environnantes de Mashitsi.

M. Ndayicariye a indiqué que la CVR a identifié ces huit fosses communes la semaine passée grâce aux renseignements des personnes âgées de 60 ans et plus qui confirment qu’ils sont des témoins oculaires de ces tragédies.

La CVR qui est entrée en mission d’identifier et de cartographier des fosses communes s’est ainsi rendu sur place et y a trouvé ces fosses communes renseignées, vérifiées et confirmées.

Ces activités qui font suite aux travaux d’exhumation, qui continuent aux abords de la rivière  Ruvubu dans la commune Shombo en province  Karusi, s’inscrivent dans le cadre de la mission assignée à la CVR, celle de chercher la vérité au service de la réconciliation, a-t-il signifié.

Exhumation des restes des ossements

Le président de la CVR a poursuivi en expliquant que « les 4 fosses communes de Mashitsi fouillées, vérifiées et confirmées par la CVR sur base des enseignements des témoins sont des tranchées profondes creusées par des machines ».

Ces fosses communes renferment les ossements des restes humains tués ou jetés encore vivants lors des tueries des mois d’avril, mai, juin et juillet 1972 ».

La CVR a été aussi renseignée par les populations de l’existence de deux fosses communes sur la colline de Mutobo située en face de Mashitsi.

D’autres renseignements font aussi état de l’existence de deux autres fosses communes en bas de Mashitsi sur la collline Muremera sous colline Nyabunyovu.

Les membres de la CVR ont déjà vérifié et confirmé ces huit fosses communes. L’objectif principal de ces activités de la CVR est d’essayer, avec l’appui des témoins, de connaitre les personnes assassinées, celles qui ont sauvé les autres, les gens qui ont déjà demandé  pardon et ceux qui ont pardonné.

Le résultat attendu est d’amener les communautés à se rendre compte de la réalité en vue de pouvoir se pardonner et partant guérir les blessures du passé, a signifié M. Ndayicariye.

Il a ensuite invité le public présent à visiter les 4 fosses communes de Mashitsi avant que les machines ne commencent à débrayer la terre.

Parmi les participants, on notait notamment  des commissaires de la CVR, quelques Parlementaires, les gouverneurs des provinces Karusi, Mwaro et Muramvya, le conseiller socioculturel du gouverneur de Gitega, des représentants de quelques institutions nationales, de certaines organisations de la société civile ainsi que la population environnante.

Les activités d’exhumation ont été ouvertes par une prière œcuménique au cours de laquelle on a invité tout un chacun à tirer des leçons de ces crises horribles. Tout un chacun devrait s’engager au respect de toute vie humaine et à transcender toute attitude qui incite à la violence.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *