BURURI, 26 oct (ABP) – La province scolaire de Bururi vient d’enregistrer trois années successives de régression dans des évaluations tant internes qu’externes. Ceci a été dit dans une rencontre organisée par la Direction provinciale de l’enseignement (DPE) en vue de surmonter les contraintes majeures pour le développement de l’éducation en province de Bururi.

Les principaux défis qui minent le secteur éducatif sont l’encadrement lacunaire administratif et pédagogique, certains responsables scolaires qui affichent un comportement irresponsable, une faible implication des parents et administration et d’autres partenaires éducateurs, le redéploiement des enseignants actifs vers les autres provinces, le besoin en personnel enseignant qualifié, le manque d’un esprit de compétitivité et le monnayage des points.

Antoine Nsabiyumva, le directeur provincial de l’enseignement (DPE) Bururi interpelle les responsables scolaires à changer de comportement et de s’occuper utilement à leurs éduqués.

Quant au gouverneur de Bururi, M. Frédéric Niyonzima, il a indiqué que le secteur tend vers une situation critique. Il a indiqué que la responsabilité incombe aux éducateurs, parents et élèves. Il a fait un clin d’œil aux autorités scolaires défaillants à leurs missions premières d’éduquer qu’ils seront destitués de leurs fonctions.

Les participants ont proposé qu’il y ait un renforcement de l’encadrement des écoles, la mise en place d’un fonds communal de l’éducation et le renforcement des capacités au niveau des réseaux scolaires par les parents.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *