Inhumation à Gitega de feu président Pierre Nkurunziza

KARUSI/GITEGA, 26 juin (ABP) – Les cérémonies d’inhumation de feu président Pierre Nkurunziza (photo) ont débuté ce vendredi à 7 h 30 par la levée du corps à l’hôpital du cinquantenaire ‘‘Natwe Turashoboye’’ de Karusi (centre-est) en présence de sa famille proche et des hautes personnalités dont le président de la République, M. Evariste Ndayishimiye et son épouse ; le premier ministre, M. Alain Guillaume Bunyoni ; les présidents des chambres haute et basse du parlement ; l’ombudsman ainsi que plusieurs hauts gradés de l’armée et de la police, qui ont aussi rehaussé de leur présence, le transfert du corps du défunt vers la capitale politique de Gitega.  La population était quant à elle rangée le long de la RN12 Karusi-Gitega pour rendre un dernier hommage au président Nkurunziza.

Honneurs militaires à l’arrivée de la dépouille mortelle de feu Président Pierre Nkurunziza au stade Ingoma de Gitega

            Les mêmes cérémonies se sont poursuivies au Stade Ingoma de Gitega où des milliers de burundais et des membres des délégations étrangères se sont rassemblés pour lui rendre leurs derniers hommages. Il s’agit notamment des délégations de la Tanzanie, de la Zambie, du Congo Brazzaville, de la République démocratique du Congo, de la Guinée Équatoriale, du Kenya, des représentants des missions diplomatiques et consulaires accréditées au Burundi, des responsables de toutes les institutions du Burundi ainsi qu’une grande foule venue de tous les quatre coins du pays.

Mot de circonstance du Président Evariste Ndayishimiye

Après des honneurs militaires et une prière œcuménique, le chef de l’Etat burundais, M. Évariste Ndayishimiye qui a présidé les cérémonies de Gitega, a témoigné que feu président Pierre Nkurunziza restera toujours un flambeau toujours en état de veille pour les Burundais et dans leurs mémoires, grâce aux diverses réalisations qu’il laisse au Burundi. Il en a cité entre autres le patriotisme, le courage, la croyance en le Tout Puissant, la vision sur le développement du pays, la concorde nationale et la sauvegarde de la souveraineté nationale. ” Pour moi, feu Nkurunziza était plus qu’un ami”, a déclaré le président Ndayishimiye, avant d’implorer Dieu de caser l’illustre défunt dans son royaume céleste. Pour immortaliser feu Nkurunziza, le chef de l’État a promis de lui dédier un ouvrage public, précisant qu’une salle du conseil des ministres lui a été déjà dédiée.

Image
Madame Denise Nkurunziza entourée de ses enfants

Dans son message, Mme Denise Nkurunziza, épouse de feu président Pierre Nkurunziza, décédé inopinément le 8 juin 2020 a, d’emblée adressé des salutations de paix aux personnalités présentes et à  toute l’assemblée. Elle a  ensuite rendu grâce à Dieu qui a comblé de grâces et de réconfort aux membres de sa famille biologique, durant ces moments d’amertume de disparition d’une personnalité si chère pour elle et ses enfants. C’est grâces aux enseignements de la parole de Dieu qu’ils sont parvenus à se maitriser durant ces moments tragiques.

La veuve du président Nkurunziza a rendu un hommage vibrant à son conjoint pour les valeurs humaines et chrétiennes qui le caractérisaient et qui honoreront toujours sa famille et le pays. Elle a exprimé de vifs remerciements à tous ceux qui ont apporté des réconforts à sa famille, particulièrement le nouveau président de la République du Burundi, le général-major Evariste Ndayishimiye et les membres du gouvernement qui étaient dirigés par l’illustre défunt. Elle a également adressé des remerciements à tous ceux qui se sont associés aux cérémonies funéraires, avant de rendu grâce à Dieu qui a donné une fin honorable au feu président Nkurunziza, qui, en tout temps, avait une foi affermi en Dieu.

Après un hommage à la dépouille de l’illustre disparu, au stade Ingoma, les invités de marque et l’assemblée se sont ensuite dirigés au site d’inhumation, situé au quartier Musinzira de la capitale politique du Burundi à Gitega. Mme Nkurunziza y a prononcé un discours funèbre au cours duquel elle a réitéré des hommages au président Nkurunziza et a ensuite imploré le bon Dieu pour qu’il lui donne des grâces nécessaires pour mettre en pratique l’héritage de son mari, notamment pour l’éducation des enfants et l’affermissement de sa foi. A noter que vingt-un coups de canon ont également marqué les cérémonies, de même que plusieurs gerbes de fleurs qui ont été déposées sur la tombe de feu président Pierre Nkurunziza. Les cérémonies se sont clôturées par la levée de deuil partielle, annoncée par un représentant de la famille biologique, qui n’a pas manqué d’adresser ses vifs remerciements au gouvernement du Burundi qui a organisé des obsèques grandioses et à tous ceux qui ont soutenu la famille pendant le deuil.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *