80 familles de Gatumba, victimes des inondations, y ont été retournées

BUJUMBURA, 9 avr (ABP) – Le gouverneur de la province Bujumbura (ouest du Burundi), Mme Nadine Gacuti (photo : au milieu), a tenu mercredi le 8 avril, au chef-lieu de la commune Mutimbuzi, une réunion de la  cellule provinciale de sécurité à laquelle étaient conviés le chef de zone Gatumba et l’administrateur de cette commune, a constaté l’ABP sur place.

La question de la délocalisation des victimes des inondations de Gatumba vers la zone Maramvya a retenu l’attention des participants puisque cette activité a été au départ entachée d’irrégularités car les listes des bénéficiaires ont été mal confectionnées. Il a fallu mettre en place une commission ad-hoc pour vérifier si les lamentations entendues avaient un fondement.

Il a été constaté qu’il y avait des gens qui ont été installés à Maramvya alors qu’ils ne devraient pas l’être et d’autres, qui sont réellement des victimes, qui n’ont pas bénéficié de cette faveur. En tout état de cause, 80 familles ont été retournées à Gatumba et 18 familles victimes vont être délocalisées en urgence de Gatumba à Maramvya.

Vue des participants à la réunion

En effet, l’administrateur de la commune Mutimbuzi, M. Siméon Butoyi avait, dans son mot d’accueil, indiqué que la sécurité est pour le moment bonne dans toute la commune malgré les affrontements qui ont eu lieu le week-end dernier en zone Maramvya, à la 15ème  transversale. Alors que des membres du parti CNL allaient y ouvrir une permanence, des jeunes militants d’un autre parti politique se sont interposé et leur ont refusé cette activité, arguant qu’ils n’avaient pas d’autorisation, a  indiqué M. Butoyi. Cela a conduit à l’affrontement entre les deux groupes de jeunes. Deux jeunes ont été blessés à la machette et au jet de pierres.

La police a arrêté six jeunes qui sont incarcérés, a-t-il précisé, ajoutant qu’il leur a prodigué des conseils allant dans le sens de la tolérance politique.

La mise en application des mesures de prévention du Covid-19 a été abordée, et le gouverneur Gacuti a recommandé que ces mesures soient scrupuleusement respectées telles qu’elles ont été prises. La frontière reste fermée pour toute personne qui entre en passant aux points d’entrée situés à la frontière avec la RDC, a-t-on précisé. Mme Gacuti a informé les participants qu’on vient de mettre en place une commission nationale et les commissions provinciales chargées de suivre de près le coronavirus et prendre des mesures qui s’imposent. Elle a exhorté les gens à éviter toute anarchie et de se confier à la commission provinciale s’il y a l’une ou l’autre question en rapport avec le Covid-19.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *