BUJUMBURA, 19 avr ( ABP) – Les députés viennent d’analyser et d’adopter le jeudi 19 avril le projet de loi portant ratification par la République du Burundi de l’accord de financement numéro  TF0A4223 d’un montant de USD 33 128  582,85  entre la République du Burundi et la banque internationale pour la reconstruction (IDA) relatif au financement du projet hydroélectrique de Jiji et Mulembwe (PHJIMU) signé à Bujumbura en date du 19 décembre 2017.

Les députés à l’Assemblée Nationale

Le ministre de l’Energie et des Mines, Côme Manirakiza (photo), était présent pour exposer ledit projet et a rappelé que dans le cadre du projet multisectoriel d’infrastructures eau et électricité (PMIEE)financé par la Banque mondiale, une étude de préfaisabilité et de faisabilité des micro-centrales hydroélectriques au Burundi a été menée par le Consultant FICHTNER. Ce cabinet d’études a identifié deux sites importants à savoir Jiji et Mulembwe au Sud du Burundi (en province Bururi) sur lesquels des aménagements hydroélectriques de puissances respectives de 32,5 MW y seront construits.

Pour cette raison, le gouvernement du Burundi a formulé des requêtes de financement à la banque mondiale, la Banque africaine de développement (BAD), l’Union européenne (UE) et la Banque européenne d’investissement (BEI) en vue de la mobilisation des ressources financières pour la construction de ces aménagements de Jiji et Mulembwe, qui à terme pourront contribuer significativement à résoudre le problème de déficit énergétique que connaît actuellement le Burundi ,par la Banque mondiale  la BAD et la  BEI , les accords de financement sont  déjà signés et ratifiés par le parlement.

Le ministre a signalé que le coût du projet PHJIMU est d’un montant de USD 270,40 millions dont la répartition, Banque mondiale : USD 100,00 millions, BEI  : USD 95,00 millions (équivalent à UR 70 millions), U.E : USD 36,60 millions,  BAD : USD 22,00 millions,  gouvernement du Burundi USD 14,30 millions et REGIDESO USD 2,50 millions .

Les députés ont demandés si le montant relatif à l’indemnisation des gens qui habitent tout près de Jiji et Mulembwe est disponible. Le ministre a répondu que la part de contrepartie du gouvernement est de 14,3 millions de USD pour la mise en œuvre des plans d’actions de réinstallations et le gouvernement a déjà versé sur le compte du projet un montant de 12 809 798 000 FBu. Les indemnisations commencent avec le mois de mai 2018, a-t- il ajouté.

Concernant la carence des compteurs qui se manifeste ; le ministre a répondu que celui qui a gagné le marché a rencontré des difficultés lors de l’importation et il a signalé que le problème sera résolu dans peu de jours. Le projet a été adopté à l’unanimité mais moyennant les amendements de forme proposés.

Similar Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *